Compte-rendu de la réunion PCA du mercredi 14 janvier 2015

Nous étions une petite vingtaine à aborder les questions suivantes :
- Arrêt de l’activité de Jean-François : au début du printemps prochain la livraison des paniers de Jean-François prendra fin. Il continuera cependant de venir ponctuellement pour les jus de pomme
- Pour l’heure Jean-Michel demeure seul et pense pouvoir assumer l’ensemble des paniers (une cinquantaine actuellement) avec sa capacité actuelle de production-livraison, et ce à relatif court terme.
- Cela, si on n’explose pas le nombre de paniers de légumes commandés, et avec l’éventualité de réduire le prix du panier quand nécessaire.
- J.M. ne pourrait quoi​ ​qu’il en soit être présent à chaque distribution. Il serait d’ores et déjà bon de se mettre sur la piste d’un nouveau producteur. Jean-Michel demande le temps d’une réflexion pour clarifier la situation (peut-il occuper seul la place de maraîcher à PCA ?)​.​ Une réunion mi-février permettre de faire le point.
- A ce jour le nombre de paniers de légumes régulièrement commandés est au plus bas, ceci alors que se portent bien les commandes d’autres denrées. Où trouver les raisons ? Les paniers de légumes sont-ils trop volumineux ? La qualité est-elle discutable ? L’offre alentour concurrence-t-elle beaucoup ? (les consommateurs « spécifiques » de PCA ont une demande qui diffère peut-être de celle des consommateurs d’autres AMAP). On a remarqué que les petits paniers ont souvent la côte (proposer durablement deux paniers de légumes à prix et volumes différents ?).
Consommateurs Associés, faites-vos retours.l
- Il faut essayer d’assurer de meilleures conditions de livraison pour les producteurs, particulièrement pour ce qui relève de l’arrivée en véhicule sur les lieux. Jean-Michel Mezuret a connu quelques déboires récemment. (Isabelle…). Renforçons des tours de bénévoles pour chaque distribution.
- Les œufs : vous avez à peu près tous lu le message de Gaëlle qui annonce la fin de sa production. C’est regrettable. En attendant, les œufs de Philippe Campas (producteur bio à Cancon), qu’on récupérera auprès de Maïté et d’Éric, dépanneront. Eric et Maïté vont mettre un coup d’accélérateur à ​l’installation de leur atelier pondeuse, pour pouvoir bientôt prendre le relais​.
- Maïté nous livrera incessamment un texte explicatif qui détaillera les raisons pour lesquelles, lors des commandes, il est impossible aux retardataires d’être et de demeurer retardataires. Il faut respecter les délais : deux ou trois jours de retard n’y changent rien.
- Jean-Noël a un bon de commande spécial, et pour améliorer encore la qualité du service, nous lui suggérerions la possibilité d’assurer lui-même la récupération de ses commandes, avec l’aide d’une personne qu’il lui semblera bon de solliciter. Cela pour éviter un envoi postal qui limite le nombre de commandes​.​l
- Une dégustation de vin aura lieu le 21 janvier prochain ​​(​Château Bireau, Bordeaux rouge et Entre-deux-mers). A annoncer dans la feuille d’info en collant les liens nécessaires à la découverte du projet Bireau Box (Jean-Guy…).

Nous avons pu discuter de conjoncture paysanne-agricole, notamment en compagnie de nos amis producteurs de viande de bœuf. Normalisation ? Contrôle ? Investissement ? Transmission de l’outil de production aux jeunes ? Disparition des derniers bastions de savoir-faire paysans ? Et les cinémas qui se doivent désormais de laisser les personnes handicapées livrées à elles-mêmes... Venez philosopher avec nous lors de réunions.