Feuille d’info du lundi 19 janvier 2015

Attention, le compte-rendu de la dernière réunion est à lire à la fin de cette feuille d’info

​​Keiko et Benoit

Bonjour à toutes et tous,
Nous vous souhaitons une heureuse année 2015. Sur la ferme, c’est la saison des bilans et des projets, et la fin d’année.
La comptabilité est presque finie, ouf !!! Oui, une ferme est aussi une entreprise qui respecte des règles de gestion. Pour nous, 2014 est une bonne année, meilleure que 2013. Nous avons avancé sur trois projets cette fin d’année :
- la minoterie, avec une envie de rationaliser le travail un peu plus et aussi de simplifier la pénibilité, donc une étude par un expert et des travaux aidés par la région Aquitaine, travaux qui sont à finir avant avril ;
- notre relation dans le travail, Keiko est de plus en plus responsable d’activités, je voudrais qu’elle devienne aussi agricultrice (​aujourd’hui conjointe collaboratrice : sous statut de l’agriculture d’après moi), donc nous avons rédigé les statuts d’un GAEC entre époux, dépôt du dossier prochainement, le nom nous manque encore si vous avez des idées !!! ;
- la construction d’un bâtiment d’élevage en 2016 ou 2017, car ​aujourd’hui​ nous travaillons dans deux bâtiments peu adaptés et le paillage à la main nous use.

Après les humains, passons aux animaux.
Pour l’instant, les vaches et les veaux sont à l’abri au chaud et profitent de l’hiver avec nourriture à volonté et repos. Une partie du troupeau sort chaque jour pour se dégourdir les jambes. L’herbe se fait rare, vivement le printemps !!! Nous vous proposons pour février : une superbe vache, très lourde et bien grasse (gage de tendreté), peut être notre nouveau record de la ferme ; deux veaux, type "rosé", donc plus âgés et complétés avec des céréales seront aussi livrés en local, sur le libournais et à PCA.
Dans les champs, le blé est beau, propre avec un bon potentiel, car semé tôt le 20/10/2014. Les féveroles et le triticale mélangé avec du pois sont pas mal non plus. La pluie légère chaque jour ne nous permet pas de préparer les terres. En février, sur un sol sec, je poserai du compost sur mes céréales pour les aider à se développer correctement. Semis d’orge fin février et en mars semis de lentille. Ensuite, nous préparerons les terres avec plus de chaleur pour semer tournesol fin avril et maïs mi mai.

Merci de vos achats, qui nous permettent de mettre en oeuvre une agriculture bio familiale, à taille humaine.
A très bientôt​

​Informations pratiques

Dégustation de vin
Jean-Guy
Une dégustation de vin aura lieu mercredi (21 janvier). Il s’agit du ​​Château Bireau, Bordeaux rouge et Entre-deux-mers​
​Voici une présentation de ce vignoble par ​Ludovic Barthe
"Vigneron​ en bio et biodynamie je dirige du château Grand Bireau,​ vignoble familial depuis 7 générations
​L​e 2 août 2013 un orage de grêle a dévasté mon vignoble en totalité​.​
​Comment continuer à faire partager ma passion et mes convictions face à ce désastre​ ​ ?
​J’ai décidé de mettre une partie de mes vignes en​ ​"location-adoption" et vous propose de participer à la reconstruction de mon vignoble en devenant acteur de cette aventure​ ​ :​ ​pour un engagement de 1 an 5 ans ou 10 ans je vous rétribue en vin​ bien évidemment mais également je propose de participer à des journées
stages sur la propriété et de découvrir le métier de vigneron dans​ notre approche naturelle pour plus de renseignements bireaubox.fr ou contactez moi au 0557845523
Devenez vigneron !!!​"​

​Bon de commande de février
Maïté
​​Bonjour
vous trouverez le bon de commande de Février ci-joint.
Vous pouvez le remettre, complété et accompagné du règlement, à Maïté, le 25​ ​Janvier prochain.
Vous pouvez également le transmettre par courrier, dès cette semaine.
En cas d’envoi postal, veillez à bien respecter la date limite, les commandes reçus au-delà ne pourront pas être enregistrées.

Compte-rendu de la réunion PCA du mercredi 14 janvier 2015
​Julien​

Nous étions une petite vingtaine à aborder les questions suivantes :
- Arrêt de l’activité de Jean-François : au début du printemps prochain la livraison des paniers de Jean-François prendra fin. Il continuera cependant de venir ponctuellement pour les jus de pomme.
- Pour l’heure Jean-Michel demeure seul et pense pouvoir assumer l’ensemble des paniers (une cinquantaine actuellement) avec sa capacité actuelle de production-livraison, et ce à relatif court terme.
- Cela, si on n’explose pas le nombre de paniers de légumes commandés, et avec l’éventualité de réduire le prix du panier quand nécessaire.
- J.M. ne pourrait quoi​ ​qu’il en soit être présent à chaque distribution. Il serait d’ores et déjà bon de se mettre sur la piste d’un nouveau producteur. Jean-Michel demande le temps d’une réflexion pour clarifier la situation (peut-il occuper seul la place de maraîcher à PCA ?)​.​ Une réunion mi-février permettre de faire le point.
- A ce jour le nombre de paniers de légumes régulièrement commandés est au plus bas, ceci alors que se portent bien les commandes d’autres denrées. Où trouver les raisons ? Les paniers de légumes sont-ils trop volumineux ? La qualité est-elle discutable ? L’offre alentour concurrence-t-elle beaucoup ? (les consommateurs « spécifiques » de PCA ont une demande qui diffère peut-être de celle des consommateurs d’autres AMAP). On a remarqué que les petits paniers ont souvent la côte (proposer durablement deux paniers de légumes à prix et volumes différents ?).
Consommateurs Associés, faites-vos retours.
- Il faut essayer d’assurer de meilleures conditions de livraison pour les producteurs, particulièrement pour ce qui relève de l’arrivée en véhicule sur les lieux. Jean-Michel Mezuret a connu quelques déboires récemment. (Isabelle…). Renforçons des tours de bénévoles pour chaque distribution.
- Les œufs : vous avez à peu près tous lu le message de Gaëlle qui annonce la fin de sa production. C’est regrettable. En attendant, les œufs de Philippe Campas (producteur bio à Cancon), qu’on récupérera auprès de Maïté et d’Éric, dépanneront. Eric et Maïté vont mettre un coup d’accélérateur à ​l’installation de leur atelier pondeuse, pour pouvoir bientôt prendre le relais​.​
- Maïté nous livrera incessamment un texte explicatif qui détaillera les raisons pour lesquelles, lors des commandes, il est impossible aux retardataires d’être et de demeurer retardataires. Il faut respecter les délais : deux ou trois jours de retard n’y changent rien.
- Jean-Noël a un bon de commande spécial, et pour améliorer encore la qualité du service, nous lui suggérerions la possibilité d’assurer lui-même la récupération de ses commandes, avec l’aide d’une personne qu’il lui semblera bon de solliciter. Cela pour éviter un envoi postal qui limite le nombre de commandes​.​
- Une dégustation de vin aura lieu le 21 janvier prochain ​​(​Château Bireau, Bordeaux rouge et Entre-deux-mers). A annoncer dans la feuille d’info en collant les liens nécessaires à la découverte du projet Bireau Box (Jean-Guy…).

Nous avons pu discuter de conjoncture paysanne-agricole, notamment en compagnie de nos amis producteurs de viande de bœuf. Normalisation ? Contrôle ? Investissement ? Transmission de l’outil de production aux jeunes ? Disparition des derniers bastions de savoir-faire paysans ? Et les cinémas
qui se doivent désormais de laisser les personnes handicapées livrées à elles-mêmes... Venez philosopher avec nous lors de réunions.