Feuille d’info du lundi 22 mai 2017

Régine Nadaud
Fromage de chèvre

Bonjour, n’oubliez pas vos commandes pour juin, le mercredi 24 mai ou ensuite par internet !
Nous sommes en pleine fenaison, moitié moins de foin que l’an dernier mais ça devrait aller avec le regain !
A mercredi !

Eric et Maïté
Volailles

Bonjour à tous,
ça y est, on est de nouveau en mesure de vous proposer des poulets de taille « petit appétit »... on pense pouvoir trouver suffisamment de petites femelles bien dodues, d’environs 1.8/1.9 kg.
Pour la suite, comme nous l’avons expliqué lors de la dernière réunion, nous avons demandé à notre fournisseur de « sexer » les poussins qu’il nous livrera dorénavant, et de nous fournir exclusivement des femelles. C’est pas bien, on ne respectera plus la parité chère à nos dirigeants...
N’élever que des femelles présente pourtant bien des avantages : les femelles sont plus petites, c’est plus facile à vendre ; elles ont de plus gros blancs et de plus petites cuisses, ce qui est en concordance avec la demande ; elles font nettement moins de bruit, le matin à l’aube, que les mâles ; elles n’ont pas le sentiment de domination chevillé aux plumes et ne cherchent pas la baston à tout ce qui passe à moins d’un mètre, surtout au printemps....
Bref, si les choses se passent bien, ça sera une belle amélioration dans l’élevage !!!
Étonnamment, on vous propose à nouveau des rillettes et gésiers confits en ce début de moins de Juin... c’est que nous n’avons pas eu assez de charcuteries, la fois dernière, pour satisfaire la demande dans nos autres amaps, et que nous sommes donc obligés d’en refaire pour ne pas les décevoir.
Notre saison de fraises s’achève (et c’est tant mieux diraient mes genoux s’ils parlaient), sur un bilan mitigé (c’est beau d’employer le même langage que celui qu’on croise à toutes les pages des journaux !!!) : la qualité était vraiment au rendez-vous, des fraises sucrées et goûteuses, le calibre était également au rendez-vous, avec des gros fruits, les plus gros depuis que nous avons commencé la culture de ce fruit, mais pas beaucoup de fruits... quasiment la moitié en poids de ce qui est normalement attendu...
Comme on est pas du tout techniques, nous n’analyserons pas la situation ni ne chercherons de causes rationnelles, on se contente de dire que ça aurait pu être pire !!!!

Compte-rendu de la réunion du 10 mai
Isabelle et Véro

Commandes estivales :
Comme chaque année, les bons de commande de juillet/août/septembre seront envoyés fin juin pour que vous puissiez passer vos commandes sur tout l’été (possibilité bien sûr de le faire mois par mois quand même)
Les légumes : en juin, selon la production, les paniers passeront peut-être à 11 euros - accord général. Pour les mois d’été : paniers à 12 € ou 15 € (avec des produits comme haricots verts, framboises...) et toujours des commandes de tomates en plus pour celles et ceux qui en mangent beaucoup ou veulent préparer des petits coulis pour se réchauffer au cœur de l’hiver.
Le fromage de chèvre : il est possible qu’il n’y en ait pas en août (peu de commandes en général ce mois-là)
Et faites passer le mot à vos ami(e)s, vos collègues, votre grand-mère : venez acheter cet été à PCA (beaucoup de production et beaucoup de consommateurs en vacances...) !

Paniers pas récupérés
Il reste régulièrement des paniers à la fin de la distribution et celles et ceux qui restent à attendre les personnes concernées, râlent. On se rappelle donc la règle : à chacun d’entre nous de faire attention, d’y penser, de faire un nœud à notre mouchoir pour ne pas oublier de venir chercher notre panier. Le principe : panier non récupéré, panier perdu ! (Et c’est dommage)
Si nous avons un empêchement, plusieurs solutions : on appelle un ami qui peut le récupérer à notre place et c’est sans problème tant qu’il donne notre nom et prénom. Ou alors peut-être que PCA n’est pas le bon mode de production et de distribution pour nous actuellement. Dans ce cas, il faut y réfléchir, en parler au besoin avec d’autres membres de PCA, peut-être arrêter de commander durant quelque temps et y revenir plus tard, ou complètement arrêter.

PCA, c’est quoi ?
Pour le (re)découvrir, Julien et Eric vont nous faire un roman photo ! Cool...
Soyez en une star en vous faisant prendre en photo lors d’une distribution !
Mais le voici déjà en prose : PCA c’est un soutien à la petite production locale et bio. C’est une entente cordiale entre producteurs et consommateurs pour bien produire et bien manger. Les producteurs cultivent sans pesticides ni engrais chimiques, ni OGM, élèvent leurs bêtes en respectant leur bien-être. Ils apportent personnellement leur production toutes les semaines, le mercredi soir.

Soirée compostage
Vous l’attendez toutes et tous : elle aura lieu en juin (info à venir par Catherine)

Nouvelles des producteurs :
- Bon niveau de commande pour Jean-Michel M, Jean-Noël, Régine et Eric et Maïté, ça roule !
- Beaucoup d’activité en ce moment, l’œil n’est pas rivé sur les mails, donc pas de garantie de ramener les paniers si la commande est faite après la date limite indiquée sur le bon de commande
- Volaille : la taille va bientôt baisser, ce seront des femelles
- Fraises : beaucoup plus simple de le faire en vente sans bons de commande - ok pour PCA car le produit est très périssable + en quantité indéterminée

​Informations compilées par Odile​