Feuille d’info du mardi 3 décembre 2013

Jean-Michel Mezuret
Légumes

Bonjour à tous,
Après une semaine un peu chargée pour protéger les cultures des trop fortes gelées pour la saison de jeudi dernier (-7° aux Novettes !).
Les jours courts laissent le temps au maraîcher de se poser pour faire bilan et perspectives.
Sans tomber dans l’autosatisfaction, on a, malgré une saison plus que compliquée, réussi à vous fournir les légumes de saison et, à l’exception des choux, on devrait passer l’hiver sans trop de manque. Ceci au prix d’adaptations permanentes à un climat toujours plus atypique.
Justement, les réflexions sur les adaptations pour le futur portent principalement sur le changement climatique (ex : quand semer les betteraves et les carottes ? Compte tenu de l’allongement de la durée de pousse due aux automnes chauds, pour ne pas avoir des « monstres », il serait logique de retarder la date de semis de début juin à fin juin, mais la graine de carotte ne germe pas au dessus de 15° ). Inutile de préciser que ce genre de problématique demande pas mal d’expérimentations…et on n’a qu’une saison par an. Donc vous aurez encore des grosses carottes et des grosses betteraves cet hiver.
A bientôt

Jean-François Jouffre
Légumes

Bonjour à tous,
Ça y est, le froid est arrivé ! Les légumes d’hiver sont tous couverts, ramassés ou sous abri... Nous pouvons faire face au froid !
Cette semaine, dans le panier de légumes, vous aurez du jus de pomme frais.
C’est du jus de pomme non pasteurisé, il faut donc le consommer rapidement (dans les environs 4 jours) sinon il commencera à piquer (il deviendra "cidre").
Aussi, je vous conseil vivement de dévisser le bouchon de la bouteille quand vous le ramènerez chez vous (sinon la bouteille risque d’exploser dans votre frigo...) et de bien le conserver au frais. j’espère avoir donné toutes les infos importantes par rapport à celui-ci.
À mercredi soir

Sylvie et Peter
Fleur de Miel

Salut tous
Apparemment mon dernier mail s’est perdu dans la toile, j’ai d û envoyer un brouillon à la place. Mes excuses.
Donc cette fois, voici les informations sur la possibilité de commander des pains d’épices en 500 g pour les repas de fin d’année
Pour ce mois ci nous prendrons directement les commandes de pains d’épices hors du bon de commande par manque de place.
Vous pouvez nous retourner vos commandes par mail à : peter777@orange.fr
Le règlement se fera
- par courrier à l’adresse : ESNAULT Peter, FLEUR de MIEL, "Maison Neuve" 24310 St Julien de Bourdeilles
- ou plus simple et sans coût d’un timbre à la distribution du 18 novembre
Il serait bien de passer commande au plus tard le week -end du 13-14 déc., afin de faire une fournée pour PCA juste avant la distribution et d’avoir des pains d’épices tout frais.

C’est la recette traditionnelle du pain d’épices sans œuf ni lait permettant une conservation très longue.
Les ingrédient sont : Miel de notre production* (50%), farine de blé*, farine de seigle*, noix et figues de notre production pour les pains concernés, épices*, bicarbonate de soude.
* issu de l’agriculture biologique
Les farines sont locales, moulues à la meule en pierre et de semences paysannes.
Après la première tournée nous avons pu mieux calculer le coût de revient (surtout le temps de travail + le coût de l’emballage que nous avions oublié).
Les tarifs ont donc un peu augmentés.
Aux choix donc :
- Nature : 5€ le pain d’épice de 250g ou 9€ le pain d’épice de 500g
- aux Noix : 6€ le pain d’épice de 250g ou 11€ le pain d’épice de 500g
- aux Figues : 6€ le pain d’épice de 250g ou 11€ le pain d’épice de 500g
- aux Noix et Figues : 6€ le pain d’épice de 250g ou 11€ le pain d’épice de 500g
Idée cuisine : Servir votre foie gras de Noël sur des tranches de pain d’épice toastées. Un très bon mariage...
Merci et à bientôt

Informations pratiques
Dégustation de vin

Jean-Guy

Mercredi 4 décembre, à 19 heures, dégustation du Château Croque Michotte, Saint Emilion Grand Cru.
Ce château fut acquis en 1906 par l’arrière grand père des propriétaires actuels. Ceux-ci , composant les quatre familles Geoffrion-Rigal-Carle-Laval, assurent le travail complet allant de la culture des vignes, puis l’élevage des vins, sa commercialisation et enfin la gestion du Château Croque-Michotte.
le Château Croque-Michotte comprend près de 14 ha de vignes (74 % merlot, 25 % cabernet franc, 1 % cabernet sauvignon) sur des sous-sols argileux recouverts de graves et de sables anciens. L’âge moyen des vignes est de 52 ans.
Les vignes sont cultivées de manière traditionnelle dans le respect du cahier des charges de l’Agriculture Biologique – Certifié par Ecocert FR-BIO-01.
La qualité du terroir et les bonnes pratiques privilégiant la qualité au rendement en volume ont été récompensées par la renommée internationale des vins du Château Croque-Michotte.

Site de PCA

Le site de PCA commence à être alimenté
Vous y trouverez des comptes-rendus de réunions, les feuilles d’info et quelques recettes qui tentent de privilégier les légumes de saison.
N’hésitez pas à y contribuer en envoyant des recettes ou des informations (envoi sur l’adresse mail : paysansconsommateurs@gmail.com)

Informations compilées par Odile