Reclusiennes 2020 bas les masques | 10, 11 et 12 juillet à Ste Foy la Grande

Reclusiennes 2020 bas les masques | 10, 11 et 12 juillet à Ste Foy la Grande
Jean-Michel Mezuret

En avril dernier, en plein confinement, nous avions décidé de décaler le festival des Reclusiennes "Les humains et la terre" au mois d’octobre, car de nombreux chercheurs étrangers ne pouvaient pas organiser leur venue à Sainte-Foy-la-Grande pour juillet. Mais ce sont les chercheurs universitaires français qui nous ont interpellé. Ils nous ont dit que le phénomène d’épidémie et de confinement que nous avons tous vécu collectivement était tellement important qu’il fallait en parler et en débattre le plus vite possible, que ce phénomène changeait leur manière de "faire des sciences sociales".

Depuis 8 ans les Reclusiennes sont des rencontres et des débats ouverts à tous mais cette année ce sera encore plus le cas, car que l’on soit habitant, enseignant, soignant, artiste ou chercheur, nous sommes tous interrogatifs sur les bouleversements à venir de notre société. On s’interrogera donc sur notre vie en confinement, sur ce qu’a révélé le virus et bien sûr sur la dimension politique de l’épidémie, révélatrice des failles des politiques publiques et des injustices sanitaires et écologiques.


LE PROGRAMME -------------------------------
Salle Clarisse Brian-Reclus, 8 rue Jean-Louis Faure, Sainte-Foy-la-Grande (33)

La vie du confinement - Vendredi 10 juillet, 10h
- Le mur du confinement : Danièle MEZURET, Petite expo de confinement.
- Confinons-filmons : Simone Cinelli (Electrique Caravane) + SLEM (Epona fait son cinéma), installation multimédia et plateforme de récolte des témoignages. A partir des textes rédigés par les étudiants de l’IUT Bordeaux Montaigne.
Témoignages de confinés :
- Nicolas EPRENDRE (cinéaste, Paris) : « Récits de confinés » sur l’injonction à la soumission.
- Franck DAVID (écrivain, St Avit St Nazaire), Réflexions de confinés
- Ritchy THIBAULT et Gaëlla LOISEAU (anthropologue, Le Havre) : Les travailleurs et habitants mobiles au prisme de la contrainte du confinement.

Le virus révélateur - Vendredi 10 juillet, 14h
- Stéphanie MULOT (anthropologue, U. Toulouse) : L’épidémie ventriloque et politique
Témoignages d’enseignants du primaire et du secondaire
- Romain COUAIRON (enseignant) : Ecole Paul Bert Sainte-Foy-la-Grande
- Anne Hélène DELAVIGNE (anthropologue), Laurane COURANT et Adrien ROHEE (enseignants) : le vécu des élèves au service de l’histoire géographie. Illustration à partir du Maine et Loire.
- Ilanne KACZMAREK (Collectif Archipel, U. Paris 1) : lutter et apprendre autrement dans l’université confinée.
Témoignages de médecins et personnels soignants
- Mohamed EL KHEBIR, médecin urgentiste (Paris)
- Christelle GUIONIE, aide médico-psychologique, maire (Sainte-Foy-la-Grande)
- Cyrille GALLION (anthropologue, directeur CIF-SP, Poitiers) : solidaires entre les âges
- Caroline HODAK (historienne, AOC Média) : la face cachée du COVID19, les malades à la maison

Film débat - Vendredi 10 juillet, 21h (salle de la Brèche)
Le Grand Retournement, film de Gérard Mordillat avec Jacques Weber, Édouard Baer, François Morel, adapté de la pièce de Frédéric Lordon "D’un retournement l’autre"

Pandémie, un état des lieux - Samedi 11 juillet, 10h
- Philippe PELLETIER (géographe, U. Lyon 2) : La nature ne se venge pas, géopolitique et géoculture de l’épidémie
- Jacques VAN HELDEN (biologiste, Inserm Aix-Marseille) : Mythes et réalités du coronavirus
- Priscilla DUBOZ et Enguerran MACIA (anthropologues, OHM dakar et Umi Cnrs ESS Dakar) : Bio politique du confinement

Contrôle et biopouvoir - Samedi 11 juillet, 14h
- Yohan SAHRAOUI (géographe, U. Paris 1) : atelier introductif, débat mouvant.
- Patrick MORENO (Paris) : Intelligence artificielle et dérive dystopique
- Pierre-Antoine CHARDEL (philosophe, Institut Mines-Télécom Business School) :
L’application stopcovid en question d’un point de vue éthique et démocratique
- Patrick CHASTENET (politiste, U. Bordeaux), l’injonction technologique

18h - Remise du prix des Reclusiennes 2020

21h- Théodore Wåldo, une re-présentation quantique, spectacle conférence
Concert dans les champs, grillades (11€)

Résistances à suivre - Dimanche 12 juillet, 10h
Conférences, restitution et débats
- Igor BABOU (Collectifs solidarité Paris-Banlieue, U. Paris VII-Diderot), Chiraz KACHMAR, Amélie MONNEREAU : Solidarités entre milieu urbain (squats) et rural
- Annick STEVENS (philosophe, Marseille) : Un révélateur des choix de société
- Francis CHATEAURAYNAUD (sociologue, EHESS Paris) : Au-delà du « monde d’après » ou comment penser la crise dans la durée avec le pragmatisme sociologique
- Charles MACDONALD (anthropologue, Marseille) : L’ordre contre l’harmonie

Coeur de Bastide a adapté l’organisation du festival des Reclusiennes aux règles sanitaires actuelles, à savoir pas de manifestation en extérieur mais salle Clarisse Brian-Reclus, avec un siège d’écart entre chaque participant et le port du masque conseillé. Cela limitera le nombre de participants mais tout sera enregistré et diffusé.

www.lesreclusiennes.fr