Réunion du 8 septembre 2021 à 20h

Compte-rendu rédigé par Isabelle
Bonjour à toutes et tous,
Voici un bref résumé de cette réunion du 8 septembre. Nous étions un certain nombre et sans nous compter, nous paraissions beaucoup ! Au moins une trentaine ! Nous serons tout de même 25 ! Pas mal pour une première réunion en ce début du mois de septembre. Des producteurs, il y avait Jean-Noël Léger, Leslie des Bios du Canal, Maïté Nguyen, Guillaume Madec pour son frère, Régine Nadaud et Jean-Michel Lafitte.
Rappel. Nous nous sommes réunis parce que les commandes baissent de manière inquiétante, en particulier celles des légumes, et que les producteurs rencontrent des difficultés grandissantes pour accéder à l’Utopia le mercredi soir et à se garer le temps de la distribution.
Que pouvons-nous faire pour relancer PCA ? Il fallait faire un point ensemble, producteurs et consommateurs, sur la situation.
Épisode précédent : Sian devait contacter la Maison éco-citoyenne pour savoir si nous pouvions trouver une solution avec eux (livraison là-bas). Le contact a été fait. La maison éco-citoyenne ne peut pas héberger les distribution car fermée à ces horaires là.
Asia a proposer de réfléchir à la communication de PCA (Lire son message ci-dessous).
Info majeure : les Bios du Canal arrêtent PCA fin septembre. Motifs : accès Bordeaux devenu trop compliqué (rappel : absence de stationnement pour le fourgon et difficultés d’accès via la rue Arnaud Miqueu). (Lire message de Leslie). Ils continueront un peu en octobre pour nous laisser le temps de nous retourner. À suivre...
Un grand merci aux Bios du Canal d’avoir assuré tout ce temps les commandes malgré de gros problèmes à la suite des inondations, et d’avoir affronté embouteillages pour venir livrer, et très souvent distribuer, chaque semaine, des urbains en mal de campagne et de très bons légumes ! Qu’ils puissent continuer longtemps à en régaler d’autres !
En gros, on a parlé de beaucoup de choses, on a ouvert avec un tour de table des producteurs. Ensuite discussion, questions, réponses, réflexion, mais pas de réelle décision. En revanche, ce qui ressort de cette réunion c’est le désir de continuer PCA ! Par conséquent, il nous faut trouver un autre maraîcher ! Tous les autres producteurs sont toujours partants pour venir à PCA !
Pour des raisons personnelles, Kalypso arrête de proposer les produits grecs.
Peter et Sylvie ne proposeront plus leurs produits de la ruche car le volume des commandes mensuelles est insuffisant. On pourrait leur proposer de ne venir que 2 ou 3 fois par an.
Des pistes.
- Lucile et Arafat (La Ferme du Bosquet - fait partie des Bios du Canal) continuerait probablement de proposer leurs poulets. Et à cette occasion pourraient aussi apporter des légumes... Ils nous diront.
- Éric et Maïté, également maraîchers (en plus de produire des œufs) font une proposition (lire leur message). Réactions après explications de Maïté lors de la réunion. Les consommateurs qui étaient présents ne sont pas très chauds pour une commande annuelle de 48 paniers. Pas commode, beaucoup moins souple pour eux que la commande mensuelle. Sont aussi évoqués : l’absence de petit et grand panier. L’absence des producteurs à la distribution. Une livraison le mardi matin au lieu du mercredi soir. Quid des légumes pendant ce temps là ? Stockés au cinéma, dans la salle de la cheminée ? Pourquoi pas, mais... Discussion sur un changement de jour de distribution pour caler PCA sur venue des producteurs, le mardi. Eric vient le mardi à Bdx parce qu’il livre leurs légumes à La Recharge. Ils en profitent aussi pour déposer à l’Utopia les œufs pour PCA. Le RDV de PCA se calerait sur le mardi pour éviter de laisser les légumes trop longtemps au cinéma. Et toujours de 18h30 à 20h. Proposition toujours en discussion.
La suite la prochaine fois, Isabelle

Propositions pour améliorer la communication de PCA (Asia)
- S’appuyer sur les outils de com de la Mairie : Proposer un post d’annonce sur le FB de Bordeaux Centre (8 500 Abonnés) cliquer ici pour présenter PCA et inciter les gens à s’inscrire
+ faire la même chose sur la newsletter de Bordeaux centre
+ faire la même chose sur Bordeaux mag (?) ==> Je m’emballe peut-être un peu !
- Communiquer auprès des habitants de l’hyper centre : diffusion d’un flyer dans les boites aux lettres (pas très écolo, je sais) /déposer des flyers PCA auprès des commerçants du quartier en leur expliquant le fonctionnement
- Communiquer auprès des personnes qui fréquentent l’Utopia : faire une grande affiche bien visible pour les inciter à s’inscrire + faire un apéro/dégustation/présentation des producteurs en les invitants via la Gazette (?) + post sur le Facebook de l’utopia
Être présent sur les sites de référencement des AMAP : En regardant un peu sur internet je vois que nous ne sommes pas référencés par exemple sur avenir bio , le site de Bordeaux Métropole /Manger local ...
+ je vois que partout sur internet l’AMAP de bordeaux centre (Paul Bert) est hyper bien référencé (site internet + facebook) !
Pour en reparler ensemble

Leslie et les bios du canal
Bonjour à tous,
comme annoncé mercredi, les bios du canal ont décidé d’arrêter de livrer PCA. La principale raison est l’accès général à l’Utopia : trajet long se terminant par des difficultés à entrer dans l’hyper centre puis aucune solution pour garer une fourgonnette. Il est souvent difficile de rester à la distribution sous peine de se prendre un prune (135€ !!!) voire enlever le véhicule. Stress + impossibilité de passer un moment sympa avec vous chaque mercredi (qui reste une des motivation principale de la commercialisation de nos produits) = stop.
Nous avons mis du temps à nous décider car nous apprécions beaucoup ce lieu de rencontre et les gens qu’on y rencontre, mais aussi le système PCA en lui même, engageant et souple à la fois pour le consommateur. Nous allons probablement nous en inspirer pour la création d’un nouveau point de distribution dans le futur.
Bref j’en arrive à l’information importante : certains maraîchers assureront en partie les distributions en octobre. Toutes les semaines ne seront pas couvertes mais une partie en tous cas ! Donc on a encore un petit peu de temps devant nous pour se dire au revoir.
Bonne semaine à tous !

Proposition d’Eric et Maïté
Bonjour à tous,
Nous reprenons ci-après la proposition que nous avons soumise lors de la réunion du 8 septembre dernier, après que Leslie ait annoncé le retrait des « bio du canal » à partir d’Octobre.
Nous avons mûri cette proposition à la lumière de nos 17 années de PCA, au cours desquelles, sans jamais avoir été les maraîchers fournisseurs officiels de PCA, nous avons eu des liens très étroits avec ceux qui l’étaient (collaboration avec JM Mezuret, gestion des commandes, logistique, ...).
Notre proposition revient aux fondements des amaps.
Un engagement entre un petit groupe de consommateurs et une ferme.
Les consommateurs soutiennent la ferme en lui garantissant un débouché sécurisé.
La ferme garantit à ses consommateurs engagés un approvisionnement régulier en produits frais, sains et de qualité.
L’engagement est annuel.
Le prix du panier est fixe (petit panier à 10€, grand panier à 15€).
Selon les saisons, le panier sera très fourni, valant largement plus que 10 ou 15€, ou plus maigre, valant moins.
Sur l’année, nous nous engageons à ce que les consommateurs soient satisfaits de leur engagement.
Le nombre de paniers livrés dans l’année est de 45.
Il y a donc 7 semaines sans légumes, dont la semaine entre Noël et jour de l’an.
Les 6 autres sont laissées au choix personnel de chacun (vacances, impératif...). Le consommateur s’engage à nous la signaler au moins une semaine à l’avance.
Nous livrons les paniers le mardi matin, les paniers seront déjà préparés et conditionnées dans des cageots individuels.
La distribution est avancée au mardi soir afin d’assurer la fraîcheur des légumes, elle se déroule sans nous.
Pour maintenir un lien entre les consommateurs et nous, on se retrouve une fois par trimestre ou quadrimestre à la ferme et c’est l’occasion d’aborder autour d’une bonne table toutes les questions liés à la production, à la composition des paniers, à vos souhaits...
Il nous semble essentiel que le lien entre les consommateurs et la ferme soit entretenu grâce à ces moments de convivialité et de renforcement des relations et qu’à ces occasions, les consommateurs puissent appréhender les conditions réelles de production de leur panier.
Que notre proposition soit retenue ou pas au terme des prochaines semaines de réflexion, nous avons besoin de connaître le volume de légumes que nous serions susceptibles de devoir fournir. Pouvez-vous donc prendre quelques minutes pour nous écrire (ng2@protonmail.com) et nous indiquer si, le cas échéant, vous souhaiteriez vous engager, et la taille du panier que vous choisiriez. Cette réponse n’est pas un engagement !!! Merci beaucoup à chacun de vous de prendre ce temps.

Compléments au compte-rendu
Quelques producteurs présents à la réunion ont écrit un petit texte suite à leur intervention. Vous les trouverez ci-dessous. Et en bonus, l’adorable message qui vous donne la banane ! dont nous n’avons pas de producteur, soit dit en passant : « Que vive PCA ! » de Mireille et Jean-Guy ! Merci Mireille, merci Jean-Guy. (envoyé avant la réunion du 8/09).

Jean-Noël Léger
Comme tous les producteurs, il y a eu baisse assez significative des commandes depuis le début de la crise.
Mais celles-ci ont bien repris aujourd’hui (mercredi 8/09).
Je suis prêt à continuer l’aventure avec PCA, même si le jour est décalé au mardi (avec toujours une préférence pour le mercredi, car c’est le jour où je fais du pain. Mais comme je viens une fois tous les 2 mois, je ferais du pain à ce moment là le mardi aussi).
J’en profite pour préciser que j’ai arrêté le maraîchage. De ce fait, je proposerai de moins en moins de variétés de conserves et soupes,
En revanche, je continue le blé, petit épeautre, le tournesol, les légumes secs, les fruitiers (surtout les pommes) et les huiles.
Et à partir de la fois prochaine en novembre, j’aurais en plus de l’huile de colza (un des membres de mon groupement de producteurs « SAS Les Fermes de Chassagne » en a récolté cette année).
J’espère qu’une formule assez attrayante sera trouvée et adoptée par rapport aux paniers de légumes qui restent la base de PCA. Il y a de nombreuses variantes possibles pour une coopération type AMAP, pour à un partenariat équitable producteur/consommateurs. Pour exemple concernant un engagement à l’année, voici comment je fonctionnais en AMAP pour ceux qui préféraient régler un abonnement mensuel fixe :
pour 1 panier hebdomadaire, soit 52 paniers/an, la formule de calcul est simple : exemple avec 1 panier à 12€ : 12€x52 semaines = 624€ pour l’année soit 624€/12mois = 52€/mois.
Sinon, je commence à passer des annonces pour trouver un repreneur de l’atelier maraîchage.

Régine Nadaud
Bonsoir
Juste vous confirmer que nous sommes d’accord pour continuer la route avec PCA jusqu’à fin octobre pour cette année comme d’hab, et pour toute la saison de production de l’année 2022. Même si les commandes sont maigres, je suis toujours partante car j’en profite pour faire un petit coucou aux copines. Pour 2023 nous ne nous engageons pas encore car nous et les chèvres aussi ne sommes plus très jeunes..
A bientôt !

Guillaume Madec
Bonjour,
Pour Les Saloirs de Louis, pas de problématique de jour, d’accessibilité ou de lieu. Ne venant qu’une fois par mois, on s’adaptera à toute éventuelle nouvelle configuration : la priorité pour PCA est de conserver les produits au cœur de l’activité d’une AMAP (légumes, fruits, œufs, etc.).
Merci et à mercredi,

« Que vive PCA ! » - Mireille et Jean-Guy
Bonsoir à tous,
Je me souviens de la masseuse, et franchement ça m’aurait agacée que Jean-Guy ait recours à ses services, alors du coup je n’ai pas essayé moi-même, dommage
Donc, ces belles années sont loin, la réunion du 8 est cruciale, et JG ni moi ne pourrons être là. Alors je voudrais dire en quelques mots combien l’idée de l’arrêt de PCA nous semble une catastrophe.
Nous avons tissé des liens précieux entre nous tous, parce que nous avons beaucoup échangé, et que nous nous sommes entr’aidés, chacun selon le temps qu’il avait à donner, sans mesurer ni comparer.
Tous ensemble, parce que nous nous nous intéressions les uns aux autres, nous avons fait évoluer le fonctionnement, pour que chacun y trouve son compte, et ça je suis sûre que c’est encore possible, mais il faut faire vite.
L’arrivée de nouveaux Producteurs a toujours été un plus : Les Bios du canal (on adore la variété de leurs goûteux légumes), Guillaume et ses fromages miam… on en redemande, cette ouverture est positive, elle ne peut que satisfaire plus de consommateurs, c’est évident.
PCA est exceptionnel aussi grâce au lieu où nous nous rencontrons, à l’accueil, à l’aide que nous y avons reçu : nous sommes tous Utopiens et fiers de l’être, grâce à Isabelle et aux autres gardiens du temple !
Le problème c’est sans doute d’abord la circulation, la difficulté d’accès pour certains, le stationnement…
La rupture brutale due au Covid
Comment remotiver les anciens, faire connaître PCA, comment faire savoir que les produits sont incroyablement goûteux, frais, incomparablement meilleurs que ce qu’on peut trouver même en magasin bio...
Est-ce que chacun peut faire quelque chose là ou il vit ?
A bientôt les amis,