Réunion site internet PCA du 30 octobre 2013

Présents : Odile, Stéphane, Julien, Vincent, Alexandre.

A cette heure, le nouveau site pca.nursit.com est conçu comme outil d’information destiné à tous ; il n’est donc pas consacré à la gestion de la structure PCA. La visibilité prime.
Il affiche la présentation sommaire du collectif en page d’accueil avec accès évident au bon de commande ; une page qui pousse plus avant les explications ; une page compilant les informations relatives aux différents producteurs ; une page agenda ; et un outil de prise de contact.
Lors de notre discussion nous avons pensé aux éventuels ajouts :
- Une page pourrait par exemple recueillir des recettes de cuisine associées aux produits distribués. A lier avec http://www.cuisine-libre.fr/, et offrir aux consommateurs, tout autant qu’aux producteurs, la possibilité de partager leurs recettes.
- Un blog permettrait une communication contributive dont pourrait se servir les membres de PCA. Il compilerait aussi les lettres d’informations et les comptes rendus de réunions. Il rendrait visible et vivant le collectif, nous l’espérons. Voir le fonctionnement.
Il y a huit administrateurs du site : Isabelle, Julien, Odile, Maïté, Stéphane, Vincent, Laetitia, Élisa, libres d’accéder au contenu des pages et se répartir les travaux (selon leur désir d’y prendre part).
A revoir :Retour ligne manuel
- La présentation de PCA
- Réviser les fiches producteurs. Nous pourrions ajouter un trombinoscope car il n’est pas toujours évident pour les nouveaux, dans la cohue des distributions, de repérer qui est qui. De plus nous pourrions ajouter la géolocalisation pour chacun. Les consulter.
- L’agenda égraine pour l’instant les distributions du mercredi ; il est répétitif. Nous envisageons qu’il marque seulement les événements (dégustations, projections, débats, autres …).
Après contact avec Brigitte Thomas (merci Stéphane, quelle promptitude !), propriétaire de l’ancien site, il est possible de le supprimer. Cela peut se faire rapidement (ou rediriger dans un premier temps).
Maintenant il nous faut travailler à la révision du texte de fonctionnement, voir l’ergonomie des pages. L’hébergement pourra à l’avenir être confié à une association locale.