Peter Esnault (Fleur de miel) - NEONICOTINOÏDES

1. NOUVEAUX OGM

Nous vous avons tenu informés des péripéties au sein du Haut Conseil des Biotechnologies. La pomme de la discorde : les nouveaux OGM.
Aujourd’hui, en partenariat avec 6 organisations françaises, l’UNAF lance une pétition pour permettre aux citoyens d’exprimer leur désaccord vis-à-vis de ces nouvelles techniques de manipulation génétique du vivant : www.nouveauxogmjenveuxpas.fr.

Rappel du contexte : à l’heure actuelle et dans les prochains mois, l’Union Européenne discute des nouvelles techniques de manipulation génétique du vivant. Les industries et le gouvernement américain œuvrent pour une dérèglementation de ces techniques afin qu’elles ne soient pas considérées comme des OGM dans le but de contourner l’opposition citoyenne aux OGM.

L’enjeu est important : si ces techniques de manipulation génétique du vivant n’étaient pas qualifiées d’OGM par les décideurs politiques, adieu l’autorisation et l’évaluation préalable de ces technologies (y compris de leurs impacts sur les abeilles) et au revoir leur étiquetage dans les produits alimentaires… au détriment de notre santé et de la biodiversité.

N’hésitez pas à relayer largement ce message auprès de vos adhérents, sur vos sites internet et sur les réseaux sociaux !

2. LOI BIODIVERSITE ET INTERDICTION DES NEONICOTINOÏDES : 4e ACTE AU SENAT

Rappel de procédure et de calendrier :
- 18 mars 2016 : adoption de l’interdiction des néonicotinoïdes en 2e lecture à l’Assemblée Nationale
- 3 mai : début de l’examen du texte en 2e lecture au Sénat, en Commission développement durable
- 10 mai : début de l’examen en séance au Sénat
- Mi-mai ou fin mai : si les sénateurs n’adoptent pas l’interdiction dans les mêmes termes que l’Assemblée, la disposition sera examinée par une commission mixte paritaire composée de 7 députés et 7 sénateurs
- Si échec : 3e et ultime lecture à l’Assemblée Nationale (mi-juin).

Ce que vous pouvez faire et ce que nous allons faire :

L’examen au Sénat s’avère être une étape difficile pour l’interdiction des néonicotinoïdes. En effet, les sénateurs, qui se sont déjà prononcés sur l’interdiction en 1re lecture, avaient amoindri sa portée. Il est donc important de rester mobiliser auprès des sénateurs. Nous l’avons constaté à l’Assemblée Nationale, la mobilisation de chacun, localement, auprès de ses élus a été déterminante !

Donc dès maintenant, vous pouvez demander une rencontre avec votre sénateur.
Vous recevrez en début de semaine prochaine de la documentation à leur transférer ou à leur remettre au cours du RDV.

Côté UNAF, plusieurs actions en cours :
- Rédaction d’un document sur les alternatives aux néonicotinoïdes : aujourd’hui, les débats se cristallisent sur les alternatives aux néonicotinoïdes (nos élus ne remettent plus en cause leurs impacts sur la biodiversité ou la faisabilité juridique d’une interdiction) et il apparait indispensable de renforcer notre argumentaire sur les alternatives à ces pesticides. En coopération avec des agriculteurs et des organisations nationales, nous rédigeons un document qui vous sera transmis en début de semaine prochaine.
- Rendez-vous politiques avec certains sénateurs ou les cabinets ministériels
- Préparation d’une conférence de presse début mai au Sénat en partenariat avec d’autres organisations.

Merci à vous et une très bonne fin de semaine,

Anne Furet
Chargée de projet « Environnement de l’Abeille »
Union Nationale de l’Apiculture Française
26, rue des Tournelles – 75004 Paris
Tel. Direct : 01 48 87 77 91
Skype : furet.anne
www.unaf-apiculture.info/